Comptine

Le Rat va à l’école.

Parce que c’est obligé, il ne tiendrait qu’à moi, il n’irait pas et je lui enseignerais à ne pas se laisser noter…Mais bon. C’est ça ou la prison. Et là dessus je suis 100% OK avec Brassens, mourir pour des idées, d’accord, mais de mort leeeeennnnteeeeeuuuuuuu.

Donc à l’école il va.

Avec plein d’autres petits.

Et ils font plein de trucs: apprendre à lire, à écrire, à chanter, à faire chanter, danser, et à faire danser, bref, tout ce qu’il faut savoir pour survivre en groupe.

Tout se passe bien jusqu’à l’heure de la cantine…

Parce qu’à l’école du Rat, il y a des tas de gens de partout. Un melting pot on appelle ça. C’est constructif le melting pot.

Mais pas à l’heure de la cantine.

Il y a David et Mohamed qui n’ont pas le droit au porc et aux bonbons à la gélatine.

Donc pour qu’ils ne se sentent pas rejetés aux repas on a interdit le porc et les bonbons à la gélatine.

Et puis il y a Nihal, la petite indienne, qui ne mange que des légumes.

Donc pour qu’elle ne se sente pas rejetée aux repas, on a interdit la viande, le porc et les bonbons à la gélatine.

Et puis il y a Semiramis et Histrion, d’obédience végétalienne, qui n’ont pas le droit aux oeufs et au lait, aux fromages et aux yaourts.

Donc pour qu’ils ne se sentent pas rejetés aux repas, on a interdit les oeufs, le lait, les fromages et les yaourts, la viande, le porc et les bonbons à la gélatine.

Et puis il y a Gwen et Soizic, d’origine bretonne qui n’ont pas le droit à l’huile d’olive.

Donc pour qu’ils ne se sentent pas rejetés aux repas, on a interdit l’huile d’olive, les oeufs, le lait, les fromages et les yaourts, la viande, le porc et les bonbons à la gélatine.

Et puis il y a Kevin et Patrick qui sont daltoniens et n’ont pas le droit aux légumes et fruits rouges.

Donc pour qu’ils ne se sentent pas rejetés aux repas, on a interdit les légumes et fruits rouges, l’huile d’olive, les oeufs, le lait, les fromages et les yaourts, la viande, le porc et les bonbons à la gélatine.

Donc en gros, nos gamins bouffaient du riz et des légumes verts.

C’était pas trop mal, mais moi je venais juste de comprendre la règle du jeu, et je ne voulais pas être en reste et dévoiler mon patent manque de conviction et donc de personnalité, j’ai déclaré que le Rat ne devait en aucun cas manger des légumes verts.

Donc pour qu’il ne se sente pas rejeté aux repas, on a interdit les légumes verts, les légumes et fruits rouges, l’huile d’olive, les oeufs, le lait, les fromages et les yaourts, la viande, le porc et les bonbons à la gélatine.

La maman de Chang, le petit chinois, a commencé à gueuler et à dire que si c’est pour bouffer du riz sous une dictature ça valait pas le coup de s’être tapé 6 mois de boat people.Elle est partie en nous disant d’aller nous faire foutre, le tout accompagné d’un beau bras d’honneur. J’étais toute émue, comme toujours quand je vois des gens s’intéresser et apprendre les us et coutumes d’un autre pays, et là cette démonstration de la maitrise des bases du français me rendait toute chose…

Et puis j’ai commencé à flipper…Si ça s’étend au terrain de jeu? Pour qu’Alexis Nikolaïevitch qui est bien maladroit et tombe tout le temps  et fait très peur à sa maman ne se sente pas rejeté, on va devoir empêcher nos gamins de jouer?

Ou bien faut-il qu’à un moment les parents prennent leur responsabilité, décident d’assumer en tout temps et en tout lieu leurs convictions et le fait que leur gamin puisse se sentir différent parfois, et apprendre plutôt au dit gamin à vivre sereinement sa différence, à se respecter et respecter les autres? Plutôt que des les habituer à ce que tout le monde se conforme à leur point de vue? Vivre avec les différences plutôt que de les faire disparaitre?

Non? Oui?

Je dis ça, je dis rien moi….

Les convictions, au moins,  ça met du piment dans la vie.

C’est sympa le piment, mais point trop n’en faut, vous en conviendrez.

Sinon…Ca fout le feu.

bandeau-piment

Publicités