Mathématiques fondamentales

En ce moment, je comprends plein de trucs d’un nouveau genre pour moi. Le genre mathématique. J’étais une littéraire pure et dure, une heure de math hebdomadaire au lycée, que j’arrivais même à… Lire la suite

Code du déshonneur, article 10 : Ne pas juger.

Celui-là, c’est un balèze. Parce qu’il est difficile à expliquer. Ne pas juger et ne pas se juger. Ca veut dire accepter les choses qui se passent sous notre nez comme étant telles… Lire la suite

Doute. Voire même… certitude.

Je ne comprends plus rien. Je ne sais pas, je n’y arrive pas. A comprendre. Mais sans doute est-ce parce qu’on est pas là pour comprendre, pour arranger, pour changer ou évoluer. On… Lire la suite

Code du déshonneur, article 9 : c’est pas l’intention qui compte.

C’est bien connu, l’enfer est pavé de bonnes intentions. Et à tous les coups, si on passe par là, le paradis, de mauvaises. Bref : l’arnaque. C’est la méga planche pourrie, l’intention. La pente… Lire la suite

Code du déshonneur, article 8 : Sois imparfait.

à Cath, qui a toujours le bon mot au bon moment. 😉 Parce que bon… Ca va bien 5 mn de murmurer en baissant les yeux, un soupçon de rose aux joues :… Lire la suite

Code du déshonneur, article 7 : ne pas aider.

Le comble de l’altruisme, c’est de laisser les autres s’occuper d’autrui. C’est affreux affreux affreux. C’est maaaaaaal. Mais c’est vrai. Quand on aide, souvent, c’est pour se sentir mieux soi-même. Et on en… Lire la suite

A quoi ça sert…

de philosopher, décortiquer, douter, discutailler, disséquer, butter sur les mots etc…? Me demande ma soeur. J’ai répondu pompeusement : » à changer les choses, à changer le moooonde! » Mais en vrai, c’est pas vrai.… Lire la suite

Guéliz

Et si la Faith était fashion?

C’est de ça que j’avais le plus peur. De devoir sortir du monde. Je n’osais pas encore me laisser aller à vivre dans la Foi, la Faith même, ça fait moins nonne ou… Lire la suite

Oh My God!

Ah ben oui ah ben oui, je parle de religion et j’ai omis de donner ma définition de Dieu, « soyons désinvoltes, n’ayons l’air de rien* », mais allons y gaiment. Surtout! Enfin moi. Ben oui,… Lire la suite