Code du Déshonneur Article 13 : Ne gâche pas le bonheur.

On a l’impression de faire le bien en partageant la douleur. Que partager l’injustice rend justice!

Non!!!! Partager l’injustice fait gagner l’injustice!

Oser dire à une syrienne, une somalienne, ou un palestinien, n’importe qui dont la vie est un enfer, ici ou ailleurs qu’on souffre avec eux, qu’on trouve que la vie est merdique et qu’on décide de ne pas en profiter parce que eux n’en ont pas les moyens, ça leur fait quoi au fond?

– eeeuuuuuuuuh merci? …Mais ça ne m’aide pas! Moi j’aurai ta vie je vivrai heureux! je ne demande que ça d’avoir ta vie!

Alors on ne gâche pas la nourriture à cause des petits somaliens, mais on gâche le bonheur et la joie à tout va!

On en rajoute une couche!

Alors, par pitié, on n’ajoute pas de la souffrance à la souffrance, ça ne l’annule pas, ça la renforce,  souffrir avec ne soulage pas qui que ce soit et si on pense à tous ces gens pour qui la vie est un enfer, et en leur honneur justement, il faut être heureux.

Je te jure, à toi, toi qui souffres, qui ne voit pas d’avenir possible, toi qui est perdu, je vais, moi qui est une chance inouïe, en profiter à fond, tu verras, je vais vivre et être heureux pour deux, pour trois, pour toi. Je te jure que jamais je ne gâcherai la chance qui m’est donnée, je te jure que je vais en profiter jusqu’à la dernière goutte, je te jure que je ne pousserai pas l’injustice à son paroxysme en gâchant ma vie, car injustice il y a, j’en ai conscience, mais je n’ai pas le droit de te manquer de respect au point de cracher sur ce qui m’est donné alors que toi, c’est tout ce dont tu rêves.

12170_520921064593894_1678182910_n

Publicités