Manifeste de l' »invincible été »

Au milieu de l’hiver j’apprenais enfin qu’il y avait en moi un invincible été

Albert Camus

 

Mon manifeste de l’INVINCIBLE ÉTÉ.

 

A partir d’aujourd’hui j’entre en r-évolution pacifiste, je décide de prendre le partie de la joie de la vie, le partie de la non résistance car pour qu’il y aie résistance il faut force opposée, et je ne veux plus croire qu’aucune force est supérieure à celle de la joie et de la vie.

On veut me faire croire que le bonheur dépend de quelque chose d’extérieur à moi-même?

On ne me fera plus croire que le bonheur dépend de l’argent, de la pauvreté, du pouvoir, de l’impuissance, de la notoriété, de l’anonymat, de la beauté, de la laideur, du travail, du chômage, de l’éducation, de l’inéducation, etc…

Je décide de ne plus croire que rien d’extérieur et de quantifiable est une condition au bonheur.

Je décide d’être invinciblement heureuse sans condition, le fait d’être en vie est l’unique condition à mon bonheur, comme chaque être vivant.

On veut me faire perdre la Foi en l’être humain en me gavant journellement de ses plus horribles méfaits?

Je vais invinciblement croire en l’être humain et en sa capacité à créer, aimer et vivre libre et heureux.

On veut me faire croire qu’on doit me gouverner et m’éduquer et me légiférer car je ne peux pas être responsable de ma vie?

Je décide d’être invinciblement responsable non seulement de ma vie mais également de mon bonheur.

On veut me faire croire que le monde est un endroit abominable où il est indécent et/ou inconscient de vivre heureux?

Je décide d’être invinciblement indécente et/ou tout à fait consciente de trouver le monde follement beau.

On veut me faire croire que le malheur existe et qu’il faut le combattre?

Je décide de déposer les armes car le malheur n’existe pas.

Je décide de vivre dans la joie et le bonheur de vivre, ici, à cet instant, dans ce corps, dans cette vie, dans ce monde.

Je décide de ne plus croire, je décide de vivre.

Je choisis l’invincible été.

 

 

 

 

 

 

Publicités