Code du Déshonneur Article 11 : Le plaisir. (Pose ta cuillère des fois!)

Le plaisir c’est mal, tout le monde vous le dira, c’est hyper déshonorant de vivre en songeant à son plaisir.

C’est parfait alors.

Faire du plaisir notre boussole.

Savoir reconnaître quand quelque chose ne nous fait pas plaisir et arrêter d’en prendre, même en plein cœur d’une situation.

Tu es, par exemple, à un rendez vous professionnel chiant voir même délétère, ça arrive…

Tu es  en plein dedans, avec ton interlocuteur qui te pète les c******.

Ecoute toi, et normalement tu entendras ça:

« Hey ! Mais ça ne me fait pas plaisir ! ça ne me fait pas plaisir de me sentir ainsi énervée, menée à bout, malmenée, etc . »

Bon, c’est ton patron tu ne peux pas lui foutre une beigne, tu as encore besoin de travailler un peu, tu ne connais pas encore ta mission de vie, ça va venir, en tous cas tu n’as as besoin d’avoir des ennuis avec la police, en gros aujourd’hui tu sens qu’il faut plutôt apprendre à garder ton calme.

Donc on en était à :

Hey, mais ça ne me fait plaisir ! (oui je le répète, c’est un mantra c’est pour ça).

Alors tu fais quoi? Tu arrêtes de focaliser sur ton interlocuteur, source du déplaisir. Tu prends du recul, tu le regardes, mais tu n’en prends plus une seule bouchée!

Un peu comme si tu mangeais un truc dégueu, tu reposes ta cuillère et repousses l’assiette, ben là pareil, tu gardes l’assiette devant toi, elle est là, pleine de truc pas agréables, qui puent même (oui il pue même) mais tu n’y touches plus et tu la pousses loin de toi! Fais de même avec n’importe qui qui te chie dans les bottes, regarde le là, devant toi, mais n’en prends pas une seule bouchée et visualise toi le pousser au loin.

Un exemple perso:

Mon mari fait souvent la gueule, contre rien ni personne, il lui arrive d’être souvent négatif, bref, il se lève et se traine comme s’il vivait dans un goulag. Avant j’en devenais dingue, j’avais envie de le dérider, de lui remonter le moral ou plus souvent, en vrai, de lui en coller une, (je suis pas tendre comme fifille, faut le reconnaître), et de lui hurler :

« la vie est belle si on la trouve belle, non mais oh ! ça ne tombe pas tout rôti dans le bec ! On se bouge le derch et on se remue les méninges!! »

Maintenant quand je vois sa tête de 6 pieds de long se profiler je pense :

Hey ! mais ça ne me fait pas plaisir !

Mais comme je ne peux pas le changer ni l’aider là tout de suite, (j’ai essayé ça ne parvient qu’à nous foutre en rogne tous les deux et ce qui l’aide le mieux c’est que je lui foute la paix, que je n’ajoute pas mon malaise au sien!) et ben je n’y pense plus, je le regarde de loin si il passe devant moi, s’il me parle je lui répond sans penser une seule seconde à ce qui me fait pas plaisir c’est à dire au fait qu’il fasse la gueule. Je ne focalise plus dessus,  j’ignore le fait qu’il fait la gueule, je n’y pense plus, je pense à ce que je suis en train de faire moi. Je me refocalise sur moi, pas sur lui. Je range ma cuillère ou je vais la plonger dans un truc qui me fait plaisir. (c’est une image hein! je ne me jette pas sur la bouffe!)

« Hey! mais ça ne me fait pas plaisir! »  Ca veut dire que mentalement je me vois arrêter d’y gouter et je le repousse loin de moi, ça ne me concerne pas. Je me concentre sur autre chose et si je suis coincée dans le bureau de mon patron je filtre, je ne prend pas pour moi sa mauvaise humeur et sa condescendance.

Donc, récapitulons : c’est pas parce qu’on te présente des tas d’assiettes pleines toutes la journée, pleine de merde ou même de demi merde que tu es obligé de plonger ta cuillère dedans.

Au contraire ! Ne gouter que celle qui sont appétissantes, et qui font plaisir !

Non ce n’est pas du déni, le déni c’est de manger un truc dégueulasse en refusant de dire et de sentir que c’est dégueulasse.

C’est juste de la survie, ne pas s’épuiser à manger des trucs dégueu et à les évacuer par la suite, on peut dès le début refuser d’en manger.

En plus, ça fait maigrir.

Donc, on ne pense pas une seule seconde à ce qui ne nous fait pas plaisir. Quand on ne peut pas fuir physiquement on met notre combi anti mauvaise ondes et on range notre petite cuillère en argent qui ne veut pas tremper dans des trucs louches et on a bien raison.

8a525e29ecd9ff71814dc2c00861ba56

 

Publicités