Je viendrai avec ma… Bis repetita.

Plus j’y pense et moins j’oublis.

Pourquoi on est parti sur le fait qu’être femme au foyer était dégradant?

Je vous vois venir, vous vous dites exactement la même chose que moi:

« Je la vois venir. » 🙂

« Elle veut nous refoutre à la maison à faire la boniche après tout ce qu’on a brulé comme soutifs pour avoir le droit de bosser. »

Non. Absolutely (fabulous) not.

Je veux juste comprendre pourquoi on a fait du statut de femme au foyer un statut dégradant. J’veux COMPRENDRE! *

Quelle est la différence entre faire le ménage pour vivre dans un endroit agréable, cuisiner pour sa famille (qu’on aime normalement), organiser l’emploi du temps, faire les comptes, totalement libre de gérer son emploi du temps, sans patron sur le dos ou de collègues casse-bonbons (sisi c’est casse-bonbons les collègues!), etc… et aller pointer à l’usine ou (allez, je suis pas de mauvaise foi) faire un job sympa sous la houlette d’un patron aussi trop super sympa. (même si je ne veux pas être de mauvaise foi que tout ceux qui ne s’éclatent pas au boulot  pour X raisons lèvent la main, hein, et comptez-vous…).

Je veux juste savoir pourquoi n’importe quel boulot rémunéré et pas forcément valorisant est mieux considéré que les tâches quotidiennes?

Pourquoi ai-je l’impression d’avoir gâchée ma journée (le dimanche en particulier) quand j’ai je l’ai passée à ranger, à nettoyer, à cuisiner, alors qu’en tant que savonnière professionnelle c’est ce que je fais aussi, grosso modo, la semaine, et que ça m’éclate?

Hein?

Comme on nous a donné une image dégradante de nous-même au cours des siècles passés, on a fini par l’intégrer, moi je ne vois que ça.

On me rétorque: tu peux pas dire que faire le ménage n’est pas dégradant?

Ben déjà moi je trouve pas, je veux dire je serais payée pour ça (donc reconnue) je ne vois pas en quoi ça diffère de ranger des papiers, classer des dossiers, taper à l’ordi, compter des sous, bref, tout ce qu’on fait en général après avoir passer une demi-heure dans les transports en commun pour se rendre dans un autre lieu, dit lieu de travail, où là, hop, ça ne devient plus dégradant du tout.

Ben moi je vois pas.

Sauf que c’est une histoire d’argent, ou de reconnaissance plutôt!

Ben arrêtez de faire à manger et le ménage, faites grève, et on verra bien si ça ne mérite pas de la reconnaissance.

Tous ceux qu’on adule là, les footballeurs, les acteurs et tout et tout, ils arrêtent de jouer, ben tout le monde s’en fout, le monde ne s’arrête pas.

Les personnes qui s’occupent du ménage, des poubelles ou de la bouffe s’arrêtent, ben c’est l’anarchie totale au bout de 3 jours.

Et à qui va la reconnaissance?

Moi je ne comprends pas.

Enfin si, je comprends. Je vais aller faire mes courses, et me donner toute la reconnaissance que je mérite.

Merci.

581276_236195839873400_360166334_n

 

* Celle ou celui qui trouve dans quel film Audrey Tautou hurle cette phrase a gagné un assortiment de savons de Noël. (Youssef, t’as pas le droit de jouer, tu connais la réponse et des savons on en a plein les placards).

Publicités