Le voile dévoilé

Certaines le portent pour obéir…. d’autres pour désobéir!

Certaines pour se cacher…d’autres pour se montrer!

Certaines pour trouver un mari…d’autres pour être tranquilles!

Autant de raisons de le porter….que de manières de le porter.

Noir ou de couleur, long, intégral, seulement une moitié, juste sur les cheveux, parfois le visage, le cou, les épaules, ajusté ou lâche, agrémenté de broche ou de perles, avec des franges…Avec style ou avec morgue, avec goût…ou pas…

Assorti à leur rouge à lèvre, ou à leur sac à main, ou leur string, leur jogging, leur djellaba, leur bas, leur jean, leurs talons aiguilles, leur bicyclette, leur corvette, leur baskets, leur humeur, leurs couleurs…

Parfois elles ne le portent que pendant un moment, une période particulière de leur vie, de recherche, de remise en question, un tournant, une pause, une réflexion…Parfois une manière de porter un deuil, ou bien simplement pour marquer un changement de statut, un peu comme un rite de passage….Bref, comme tout ce qui touche les femmes, il n’est pas figé, et ne dit pas grand chose finalement de plus qu’une paire de chaussure, ou du mascara….(Ici en tout cas car je ne parle pas de la burqua.)

Il fait partie simplement de leur vie, de nos vies, et a autant de facettes que les personnes qui le portent…..ou pas….

Il peut être accessoire  de mode, comme cache-misère, il peut dissimuler comme  souligner la beauté.

Ne vous méprenez pas, ce n’est pas une ode au voile que j’écris aujourd’hui, comme il ne me serait jamais venue l’idée d’écrire une ode aux cheveux longs ou courts, aux jupes ou aux cravates…c’est une simple constatation du quotidien, une description commune….une mise en perspective, en abîme, un autre regard sur un simple morceau de tissu qui cristallise tout de même beaucoup trop de (re)sentiments…

image-3

Publicités